ATC 016 James Bond

1 08 12 | ATC

A l’occasion de l’ouverture des Jeux Olympique de Londres, nous avons pu voir le héros de La Grande-Bretagne sauter d’un hélicoptère avec la reine (un cascadeur déguisé rassurez-vous)… ce héros qui bientôt sonnera son vingt-troisième opus, Sykfall… Ce personnage qui naquit de l’idée d’un romancier et ancien espion: Ian Fleming, je veux bien sur parler de James Bond… 

Vingt-trois films et six comédiens.

Le premier a endossé le costume Sean Connery (L’Ecossais)

James Bond contre le Docteur No de Terence Young (Mayerling et Soleil Rouge) 1962 avec Ursula Andress sortant de la mer avec son bikini et qui marque les déguts des James Bond Girls
Bon Baiser de Russie également de Terence Young 1963
Goldfinger de Guy Hamiliton (La bataille d’Angleterre) 1964 (Qui marque le véritable de le début du succès pour l’agent 007)
Opération Tonnerre qui marque le retour de Terence Young 1965 avec la première James Bond Girl français Claudine Auger
On ne vit que deux fois de Lewis Gilbert 1967

Le court passage de Georges Lazenby (L’Australien)

Au Service Secret de sa Majesté de Peter Roger Hunt 1969 qui voit James perdre son épouse(Diana Riggs: Emma Peel)  le jour de ses noces par l’équipe de Terry Savalas (Série Kojak)

Le retour de Sean Connery pour les Diamants sont éternels de Guy Hamilton 1971, mais il faudra compter sur lui pour le Jamais Plus Jamais d’Irvin Kirshner en 1983 (Mais qui n’est pas d’EON production, la firme qui s’occupe des droits cinématographique de l’agent 007)

Et puis c’est au tour de Roger Moore (L’Anglais) de porter le smoking et le Walter PPK, l’humour britannique est à son zénith.

Vivre et Laisser Mourir de Guy Hamilton 1973 avec la prude Solitaire Jane Seymour (Docteur Quinn)
L’Homme au Pistolet d’Or toujours de Guy Hamilton 1974 ou le méchant Francisco Scaramanga n’est autre que le cousin de Ian Fleming, Christopher Lee.
L’Espion qui m’aimait de Lewis Gilbert 1977 avec le fameux Requin (ou Jaws)(Richard Kiel) , le géant à gueule d’acier
Moonraker aussi de Lewis Gilbert 1979 avec le méchant Hugo Drax (Michael Lonsdale)
RIen Que Pour Vos Yeux de John Glen (qui régna sur la décennie des 80’s) 1981 avec Carole Bouquet
Octopussy 1983 avec Maiximilien Largo (Klaus Maria Brandauer, Out Of Africa)
Dangereusement Votre 1985 avec le diabolique Max Zorin (Christopher Walken) et son garde du corps May Day (Grâce Jones)

Et voici qu’arrive Timothy Dalton (Le Gallois), un côté un peu plus cynique, presque américain:

Tuer n’est pas Jouer de John Glen en 1987
Permis de Tuer de… ben John Glen en 1989 où James venge son ami de la CIA Frank Leiter

Après un trou de plusieurs années James reprend du service sous les traits de Pierce Brosnan (L’Irlandais), et M est une femme (Judi Dench), le monde à changé pour notre macho britannique:

Goldeneye de Martin Campbell (Le Masque de Zorro) 1995 où l’agent 006 (Sean Bean) devient un terroriste 
Demain ne Meurt Jamais de Roger Spottiswoode (Air América) 1997 avec Michelle Yeoh (Tigre et dragon, fini l’époque de la gentille potiche) et Elliot Carver en magnat de la presse terrible (Jonathan Pryce: Brazil)
Le Monde ne Suffit Pas de Michael Apted (Gorilles dans la Brume, Nell…)en 1999 avec la première Méchante Elektra King (Sophie Marceau)
Meurs un Autre Jour de Lee Tamahori (Les Âmes Guerrières) en 2002 avec Halle Berry en véritable duo de James et un petit clin d’œil à Ursula.

Et enfin Daniel Craig (L’Anglais), le premier James Bond Blond, plus froid, mais plus profond, une image à polémique mais un rapport plus fort entre M et lui, presque filiale,

Casino Royale de Martin Campbell 2004 avec la fameuse histoire d’amour entre James et Vespet Lynd (Eva Green, la propre fille de Marlène Jobert) et le méchant de l’histoire Le Chiffre (Mads Mikkelsen).
Quantum of Solace de Forster ( L’unique réalisateur non britannique ou issue du Commwealth, Suisse,Neverland)2008 où le méchant est un français Dominic Greene, Mathieu Almaric, et la James Bond Girl une française d’origine ukrainienne: Olga Kurylenko.
et bientôt donc le Skyfall de Sam Mendes (Américain Beauty) qui traitera fortement du passé de M… et de nouveau une française Bérénice Marlohe

Sans oublier le délire du premier Casino Royale coréalisé entre John Huston (Les Désaxés), Val Guest, Ken Hughes, Joseph McGrath et Robert Parrish avec David Niven (Les 55 jours de Pékin) en James Bond, l’acteur que Ian Fleming sentait le plus proche de son personnage et Orson Welles qui joue le Chiffre.

Un petit tour au Pestel

Couleur de Peau: Miel de Jung et Laurent Boileau
Mains Armées de Pierre Jolivet
La Part des Anges de Ken Loach
Un petit air de nostalgie: Dans la Chaleur de la Nuit de Norman Jewison (1967, réedition 2012) avec Sidney Poitier…