ATC 023 Le Sport et le Cinéma

19 09 12 | ATC

Oui, il va y avoir du sport à ATC!
Le cinéma s’est approprié la dramatique qu’entraine le sport, tous ses efforts pour être le meilleur dans sa discipline, ses mois à reussire le geste parfait, à oublier le reste du monde, pour se battre dans les règles contre les autres mais surtout contre soi, le dépassement de son propre corps, de la douleur, rien ne pouvait mieux enthousiasmer le septième art.
Je pense que tout le monde se rappelle d’un moment de sport dans sa vie, le poing levé de Tommie Smith et John Carlos aux J.O de Mexico, le camouflet que Jesse Owens infligea à l’Allemagne Nazi d’Hitler, le combat des joueurs hongrois de water-polo contre leurs homologues Soviétique après les évènements d’Hongrie en 1956, les envolés de Sergei Bubkaen saut à la perche (son record 6,14m tient toujours depuis 1994), les pieds nus de l’athlète sud africaine Zola Budd, le sourire timide de Haile Gebrselassie, le combat d’Alain Mimoune et d’Emil Zatopek, le combat Foreman-Mohamed Ali (Ex Cassius Clay), les coups de gueule de McEnroe, les gestes déplacés de Cantona, la main de Dieu de Maradona (Bien avant celle d’Henri), les passes à l’aveugle de « Magic » Johnson, le fameux 33 des Lakers de Los Angeles, les deux têtes de Zizou(avant de partir sur un autre genre de coup de tête à l’italienne…)en finale contre le Brésil, le retourné de Fosbury qui bouleversera le saut en hauteur, la grâce de Nadia Comaneci qui lui valu une note de dix mythique, les trophées devenue légendaire (Cinq fois champion du monde, une fois champion de Monde par équipe, deux fois d’Europe, titre olympique à Londre… et il n’a que 23 ans!) de notre Teddy Riner (un petit clin d’oeil à sa fan numéro un…), le talent de Pelé avec l’équipe brésilienne de foot, la gestuelle théâtrale et la facilité d’Usain Bolt sur la piste, la morsure à l’oreille de Mike Tyson, la mort d’Ayrton Senna en directe, le père de Derek Redmond qui l’aide a passé la ligne d’arrivé après un claquage à l’ischio-jambier de la jambe droite, la victoire sud africaine en rugby plus pour une nation que pour une équipe, l’équipe américaine de foot contre celle d’Iran dans les règles, les matchs de Hockey entre les USA et l’URSS, l’enthousiasme de participer de l’athlète Moussambani de la Guinée Equatoriale alors qu’il ne savait pas nager huit mois auparavant… l’équipe jamaïque de Bobsleigh qui donna un air de root aux  Jeux Olympique de Calgary… et bien d’autre evènements, les huits secondes de Laurent Fignon qui le séparait du maillot jaune, Le terrible haka des néo Zélandais et l’équipe de France à juste un mètre en 2007 le regard terrible de Chabal…
Quand le sport marque le destin de quelques athlètes. Le stade est un théâtre où certaine touchent le ciel tandis que d’autres se drapent dans leurs larmes. Il était plus que normal que le cinéma aille puiser dans cette source inépuisable d’aventures des légendes à racconter…
Les apparitions sont nombreuses:

la Boxe:
Raging Bull de Martin Scorcese 1981 avec DeNiro qui joue la grandeur et le décadence de Jack Lamotta
Ali de Michaël Mann 2001 où Will Smith joue magnifiquement les combats sur le ring ou dans la vie de Mohamed Ali
Rocky de Sylvester Stallone 1976
Rocky 2: La revanche en 1979 toujours et encore le même réalisateur
Rocky 3: l’Oeil de Tigre 1982 id. avec Mister T
Rocky 4 1985 id. contre le russe Dolph Lundgren
Rocky 5 de John G. Avildsen (1990)
Rocky Balboa de Slyvester (2006) le crépuscule d’une star
Million Dollar Baby de Clint Eastwood (2004) la boxe au féminin

Athélisme:
Les Chariots de Feu de Hugues Hudson (1981)

Baseball
Le Fan de Tony Scott (1990) avec Wesley Snipes et DeNiro

Basketball:
Blue Chips De Williams Friedkin (1994) Avec Nick Nolte
Space Jam de Joe Pytka (1996) avec Micheal « Air » Jordan

Automobile:
Jour de Tonnerre de Tony Scott (1990) avec Tom Cruise et sa futur de l’époque Nicole Kidman
Speed Racer, le film loupé d’Andy Wachowski (2008)
Michel Vaillant de Louis-Pascal Couvelaire (2003) avec Sagamore Stévenin
Driven de Renny Harlin (2001) avec Sylvester Stallone qui se lance en Formule1
Le Mans par Lee H. Katzin 1971 avec Steve McQueen
Senna d’Asif Kapadia, un documentaire sur le pilote brésilien.
Virages de James Goldstone (1969) avec Paul Newman
Rush de Ron Howard (prévue en 2013) avec Daniel Brühl qui jouera Niki Lauda

Bobsleigh:
Rasta Rockett 1994 Jon Turteltaub

Hockey:
Youngblood de Peter Markle 1986 avec Rob Lowe, Patrick Swayze et Keanu Reeves

Football Américain:
L’Enfer du Dimanche d’Oliver Stone (1999) avec Al Pacino, Cameron Diaz, Jamie Foxx, Denis Quaid
Le plus Beau des Combats de Boaz Hakin (2001)
Jerry Maguire de Cameron Crowe (1997) avec Tom Cruise, Cuba Gooding Jr.

Le Golf:
La Légende de Bagger Vance de Robert Redford (2000) avec Will Smith et Matt Damon

Cyclisme:
Le Vélo de Ghislain Lambert de Philippe Harel (2001)

Le Football:
Looking for Eric de Ken Loach (2009) avec Eric Cantona
Hooligans de Lexi Alexander (2005) avec Elijah Wood
3 Zéro de Fabien Onteniente (2002) avec Samuel le Bihan, Gérard Lanvin, Lorant Deutsch
Joue-la comme Beckham  de Gurinder Chadha (2002)
A Mort l’Arbitre de Jean-Pierre Mocky (1984) avec Michel Serrault, Eddy Mitchell
Coup de Tête de Jean-Jacques Annaud (1979)  avec Patrick Deweare
Les Seigneurs d’Olivier Dahan (2012) avec José Garcia, Ramzy, Joey Starr, Gad Elmaleh, Franck Dubosc, Omar Sy (en Liliam Thuram), le Comte De Bouderbala, Jean Pierre Marielle… 

Rugby:
Invictus de Clint Eastwood (2009) avec Matt Damon et Morgan Freeman

Et puis un clin d’oeil au Festival Est-Ouest avec cinq films croate:

Passeur d’Espoir De Branko Schmidt (2006)
Juste Entre Nous de Rajko Grlic(2010)
Kino Lika de Dalibor Matanic(2008)
Mère Asphalte de Dalibor Matanic (2010)
Daddy de Dalibor Matanic (2011)

et biensur le Pestel
Camille Redouble de et avec Noémi Lvovsky
Près du Feu d’Aljandro Fernandez Almendras.

Allez vive le sport sur RD-, vive le sport sur WA, vie le sport sur RDWA…. et à la prochaine rencontre…

L'émission parle de : - - - -