ATC 024 Stanley Kubrick

26 09 12 | ATC

Il fut un grand du cinéma et le sera éternellement, Kubrick à travers 13 films aura su montrer son talent et son perfectionnisme: la musique (2001, L’odyssée de l’Espace est son plus grand joyau comme Barry Lyndon) , le scénario, l’éclairage( doit on se souvenir de l’éclairage si particulier et si criant de vérité des chandelles de Barry Lyndon?), la voix off (Le Baiser du Tueur, L’Ultima Razzia, Docteur Folamour, Barry Lyndon) et la voix intérieur (Full Metal Jacket et Orange Mécanique) rien n’échappe à ce petit homme barbu et cerné… Il sait faire des films qui dérange (Les Sentiers de la Gloire, Lolita, Orange Mécanique, Eyes Wide Shut). La timidité de ces propos quand il s’agissait d’expliquer son œuvre et ce caractère tyrannique quand il était derrière la caméra à faire répèter plus une centaine de fois un passage à la pauvre Shelley Duval… en ont fait un légende. Une icône presque.
Le cinéma de Kubrick est à part et pour cela qu’ATC, humblement lui rend hommage, d’avoir ainsi touché tous les genres…

Fire and Desire (1953), film sur une guerre qui se nomme pas…
Le Baiser du Tueur (1955) Un boxeur defend une entraineuse de danse et devra se défendre de son patron et ses sbires
L’Ultima Razzia (1956) Un casse parfait qui tourne mal…
Les Sentiers de la Gloire (1957) d’après le livre éponyme Humphrey Cobb (1935) Le film polémique sur les évènements de 1917 avec Kirk Douglas.
Spartacus (1960) Toujours avec Kirk Douglas, Sir Laurence Olivier, qui montrent la révolte des esclaves à Rome sous les ordres d’un gladiateur thrace.
Lolita (1962) adaptation du livre éponyme de Vladimir Nabokov, montrant les relations entre un homme et une très jeune fille, un film polémique.
Docteur Folamour (1964) d’après le thriller Red Alert de Peter George avec Peters Sellers dans un triple rôle où comment un homme au bord de la folie peut détruire si facilement le monde.
2001, l’Odyssée de l’Espace, (1968) du livre éponyme d’Arthur C. Clarke, L’aube de l’humanité jusqu’au ballet des vaisseaux spatiales en passant par un étrange monolithe noir et un ordinateur capable de tuer ses créateur pour cacher un erreur qu’il commit, un grand moment de space opéra qui inspira Lucas pour la Guerre des Etoiles. 
Orange Mécanique (1971) de l’œuvre éponyme d’Anthony Burgess, film d’anticipation où un jeune « trublion » apprend que finalement la société où il vit est bien plus violente que lui…
Barry Lyndon (1975) de l’œuvre picaresque de William Makepeace Thackeray. Film historique où un jeune homme, Ryan O’Neal,  fera tout pour se sortir de son trou d’Irlande durant la Guerre de Sept Ans (considéré comme la véritable première guerre mondiale), grandeur et déchéance d’un dandy…
Shinnig (1980) de l’oeuvre éponyme de Stephen King. Film d’horreur où un homme Jack Torrence, Jack Nicholson, s’isole pour écrire un livre dans un hôtel isolé et sombrera dans un folie meurtirère.
Full Metal Jacket (1987) basé sur le roman « le Merdier » de Gustav Hasford. Film de guerre où l’on voit dans la première partie le conditionnement des jeunes soldats et la deuxième partie le piège mortel du Vietnam.  il est considéré comme le mieilleur film sur le sujet…
Eyes Wide Shut (1999) adaptation du roman « Traumnovelle » d’Arthur Schnitzler où un homme, Tom Cruise, apprend que sa femme, Nicole Kidman, (leur dernière collaboration commune avant le Vanilla Sky et Penelope Cruz, oui ATC, fait dans le potin…) a faillit le tromper avec un autre, il fuit dans la nuit et se confortera à ses propres fantasmes…

Le Pestel nous présente
A Perdre la Raison de Joachim Lafosse. Un drame avec Niels Arestrup, Tahar Rahim (Un Prophète) et Emilie Duquenne
La Vierge, les Coptes et Moi de Namir Abdel Messeeh. Un documentaire et comédie sur la communaité Copte Chrétienne d’Eygpte.

Et n’oubliez pas: regardez des films!

L'émission parle de : - - -