ATC 027 Marilyn Monroe

17 10 12 | ATC

Norma Jean Baker, plus connue sous le nom de Marilyn Monroe, est devenue une icône du cinéma hollywoodien. Une blondeur, une silhouette, une voix parce que Marilyn ne faisait pas que jouer, elle chantait aussi (Diamants are girls best friend, my heart belong to Daddy). Elle savait charmer comme on respire avec un naturel divin.

En trente films Marilyn a su montrer sa fragilité, sa joie, sa sensualité, sa drôlerie… Sa fin achève de la poser au panthéon des stars du septième Art.

Elle voit le jour le premier Juin 1926 à Los Angeles. Son enfance ne fut pas rose, abandon, Une mère incapable de s’occuper d’elle et qui passe le plus claire de son temps en hôpital psychiatrique, abus sexuel, sa mère refusant de la croire, Norma sera infligée d’un bégaiement, mariage à seize ans avec James Dougherty( 19 juin 1942 au 13 septembre 1946) pour fuir cette univers glauque… mais toutes ces cicatrices s’imprimeront en elle et offriront à l’actrice une fragilité qui bouleversera tous ceux qui la côtoieront. Marilyn voulait qu’on l’aime, qu’on l’admire. Elle épousera Joe Dimaggio(14 janvier 1954 au 27 octobre 1954) pour sa force et Arthur Miller(29 juin 1956 au 24 janvier 1961) pour son intellect et sa manière de l’admirer. Elle aimera un lion, comme disait une chanteuse, et qui l’a dévoré. une belle histoire comme l’aime tant l’Amérique.

C’est dans une usine qu’elle se fera connaitre, une photo pour promouvoir la place de la femme dans l’effort de guerre. Une courte carrière de mannequin et déjà le Cinéma lui ouvre les bras… de courtes apparition mais déjà l’icône illumine la pellicule.
1947
The Shocking Miss Pilgrim, une opératrice téléphonique non crédité…
Dangerous Years d’Arthur Piersen: la serveuse Evie
1948
Bagarre pour une Blonde de Hugh Herbert : Betty (Non crédité)
Les Reines du Music-hall de  Phil Karson: Peggy Martin, la fille de l’héroïne.
1949
La Pêche au Trésor de David Miller, avec les Marx Brother, une cliente du détective mais avec une robe moulante qui ne laissant pas insensible…
1950
Le Petit Train du Far West de Richard Sale: Clara (Non créditée)
Tourment de John Struges: Dusky Ledoux (non créditée)
Les Rois de la Piste de Tay Garnett : Polly
Quand la ville dort de John Huston:Angela Phinlay, la maitresse d’un avocat véreux.
Eve de John L. Mankiewicz: Miss Claudia Caswell, une jeune starlette.
1951
Chéri, divorçons de Ricahrd Sale: Joyce
Home Town Story d’Arthur Piersen: Iris martin.
Rendez-moi ma femme d’Harmon Jones: une secrétaire Harriet.
Nid d’Amour de Joseph Newman: Roberta « Bobbie » Stevens, le faire valoir.
1952
La sarabandes des Pantins d’Henry Koster: Une prostituée
Chérie, je me sens rajeunir d’Howard Hawks: Loïs, la secrétaire pas futée.
Le démon s’éveille la Nuit de Fritz Lang: Peggy, l’amie du frère
Cinq mariage à l’essai d’Edmung Goulding: Anabel Norris, miss Mississipi
Troublez-moi ce soir de Roy Baker: Nell Forbes, une folle qui s’occupe d’un enfant.
1953
Niagara d’Henry Hathaway: Rose Loomis, une femme qui veut se débarrasser de son mari, la critique trouvera son jeu très sexuel.
Les Hommes préfèrent les Blondes d’Howard Hawks: (Comédie musicale): Lorelei Lee, une blonde croqueuse de diamants!
Comment épouser un millionnaire de Jean Negulesco: Pola Debevoise, Une taupe model (une mannequin qui ne voit goutte)
1954
La Rivière sans Retour d’Otto Preminger: Kay, une chanteuse de bar. Avec Robert Mitchum
La Joyeuse Parade de Walter Lang: Vicky, une chanteuse de cabaret.
1955
Sept Ans de Reflexion de Billy Wilder: la fille, une voisine mannequin qui tente malgré elle un mari seul chez lui.
1956
Arrêt d’Autobus de Joshua Logan: Chérie, une jeune femme qui veut réussir à Hollywood
1957
Le Prince et la Danseuse de et avec Sir Laurence Olivier: Elsie Marina, une jeune danseuse américaine
1959
Certain l’aiment chaud de Billy Wilder « Sugar » Kane Kowalczyk, une chanteuse de troupe féminine avec Tony Curits et Jack Lemmon
1960
Le Milliardaire de Goerges Cukor:  Amanda Dell, une danseuse vedette avec Yves Montand (Marilyn eut une courte relation avec l’acteur français mais se dernier s’en retourna vers son épouse Simone Signoret.)
1961
Les Désaxés de John Huston, film écrit par Arthur Miller pour Marilyn: Roslyn Taber, une jeune femme divorcée, avec Clark Gable et Montgomery Clift. Marilyn retrouva chez Gable l’image du père mais la mort de ce dernier à peine le film fini va déchainer la presse contre elle, on l’accuse d’avoir poussé l’acteur à bout avec ses retards…
1962
Something’s Got to Give de Goerges Cukor, film inachevé Ellen Arden/Eve/Miss Tic, une femme disparue depuis cinq ans sur une île et revenant chez elle, découvre que son mari en a épousé une autre avec Dean Martin et Cyd Charisse.

Marilyn fatiguée, brisée par les studios à qui elle devait une dernier film, par ses échecs amoureux, DiMaggio, Arthur Miller, Montand et bien sur John Fitzgerald Kennedy, ses fausses couches à répétition dont le dernier serait l’enfant du président, les médicaments, l’alcool, la drogue.. une entourage de vampires, Norma Jean s’éteint le 5 aout 1962 d’une surdose médicamenteuse… On ne saurait pas la véritable fin de cette femme, complot CIA, FBI, Robert Kennedy, Le « Rat Pack » de Sinatra, tout cela ne sont que des mots (maux); Marilyn Monroe, si belle, si talentueuse et qui fut briser par son propre rêve.

En deux ans les États-Unis perdront deux étoiles une en Aout 1962 à Los Angeles et l’autre le 22 novembre 1963 à Dallas.

Sans oublier notre rocher favori: Le Pestel
Cette semaine
Les saveurs du Palais de Christian Vincent, l’histoire d’une cuisinière périgourdine, Catherine Frot, dans les cuisines de l’Elysée avec Jean d’Ormesson en tant que président
Mobile home de François Pirot avec Arthur Dupont et Guillaume Gouixn un couple d’amis trentenaire veulent s’évader de leur quotidien mais il ne feront pas un mètre, mais l’aventure est déjà en place… 

L'émission parle de : - - - -