ATC 040 L’Erotisme

13 03 13 | ATC

Depuis les origines du cinéma, l’homme a toujours essayé de transposer l’érotisme sur la pellicule, de façon maladroite ou osé. De l’esquisse de la naissance d’un sein jusqu’à la pornographie la plus sordide, sous le manteau, licencieux et financé par une mafia. Les réalisateurs ont du lutter contre la ligue de vertus, les tabous de l’époque avec comme alliés les studios jonglant entre fausse pudeur et porte monnaie, mais les époques passant la moralité et sa sœur pudibonde la censure n’ont eut de cesse de reculer…, le Comité Hays s’écroule en 1966, l’Europe est secouée par la Nouvelle Vague, la pornographie explose suite à la libéralisation sexuelle, l’érotisme est même devenue une arme de combat dans la guerre des sexes… Les femmes veulent le droit d’exprimer leur corps devant la caméra… Le scandale est aussi un moyen de se faire entendre. Le cinéma s’est emparé du corps, du plaisir du corps soit pour revendiquer, soit pour appuyer un propos ou au service d’une esthétique.
Voici la liste de quelques films à voir…

1928 Queen Kelly (Eric Von Stroheim)
1930 L’Âge d’Or (Luis Bunuel)
1946 Gilda (C. Vidor)
1956 Et Dieu… créa la femme (Roger Vadim)avec Brigitte Bardot
1956 La Poupée de Chair (Elia Kazan)
1961 Viridiana (Luis Bunuel)
1963 Le Silence (Igmar Bergman)
       Les Femmes Sauvage (Kôji Wakamatsu, spécialiste du Pink Eiga, film érotique japonais)
1964 Une Femme Mariée (Jean-Luc Godard) avec Macha Méril
1965 Fanny Hill (Russ Meyer, le spécialiste du Nudie: Vixen, Mégavixien et Supervixen)
1968 Théorème de Piers Paolo Pasolini)
1969 Love (Ken Russell)
1972 Le Dernier Tango à Paris (Bertolucci) avec Marlon Brando
       Gorge Profonde (G. Damiano)
1973 L’Enfer pour Miss Jones (G. Damiano)
1974 Emmanuelle (Just Jaeckin) avec Sylvia Kristel
       Les Valseuses (Bertrand Blier) avec Depardieu, Mio-Miou et Dewaere
        Contes Immoraux (Walerian Borowczyk) avec Fabrice Luchini
1975 Salo ou les 120 Journées de Sodome (Pasolini)
       La Bête (Borowczyk)
       Supervixen (Russ Meyer)
       Derrière la Porte Verte ( les Frères Mitchell)
       Histoire d’O (Just Jaeckin)
1976 L’Empire des Sens (Nagisa Oshima, qui est décédé au mois de Janvier)
1978 L’Empire de la Passion (Nagisa Oshima)
1980 Caligula (T. Brass)
1981 Conte de la Folie Ordinaire (M. Ferreri) d’après l’oeuvre de Bukowski.
1985 Neuf semaines et demie (Adrian Lyne)avec Kim Basinger, Mickey Rourke
1986 37°2 le Matin (Jean-Jacques Beineix) avec Béatrice Dalle, Jean-Luc Anglade
1988 L’insoutenable Légèreté de l’être (Philip Kaufman) avec Daniel Day-Lewis, Juliette Binoche
1991 L’Amant (Jean-Jacques Annaud) avec Jane March, voi off de Jeanne Moreau
1992 Lune de Fiel (Roman Polanski) avec Hugh Grant, Kristin Scott Thomas
       Basic Instinct (Paul Verhoeven) avec Sharon Stone, Michael Douglas
       Fatale (Louis Malle) avec Jérémy Irons, Juliette Binoche
1993 La Leçon de Piano (Jane Campion) avec Holly Hunter, Sam Neill, Harvey Keitel
1996 Crash (David Cronenberg) avec James Spader, Holly Hunter
       Bound (Andy ert Lana Wachowski)
1999 Romance (Catherine Breillat)avec Rocco
       Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick)
2000 Baise-moi (Virginie Despentes, C. Trin Thi)
2001 Lucia et le Sexe (Julio Medem) avec Paz Véga
       Mulholland Drive (David Lynch) avec Naomi Watts
2011L’Apollonide, souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)

Sans oublié le Pestel

Wajda de Haifaa Al Mansour, un film d’Arabie Saoudite sur les droits de la femme
Dans la Brume de Sergei Loznitsa durant la seconde mondiale des hommes sont accusé de trahison…
Au bout du Conte d’Agnès Jaoui avec Jean-Pierre Bacri… Un duo gagnant du cinéma français.

L'émission parle de : - - - -