ATC 075 Espace et Huis-Clos

13 11 13 | ATC

De tout temps l’Homme a voulu voir ce qu’il y avait derrière la colline. Ce besoin de savoir ce qu’il y avait au-delà de l’horizon, un peu à la Rahan. Pas qu’un besoin utopique de combler sa curiosité. Comme le disait si bien l’agent Smith dans Matrix: Tel un virus, l’humanité après avoir usé de toutes les ressources à sa portée allait voir plus loin.  Après les terres et les mers, il était plus que normal que l’Homme lève les yeux au ciel. La dernière frontière.
La seconde guerre mondiale avait offert les malheureux V2 à l’humanité et plus tard les premières fusées. Dans les années 50, le cinéma toujours en avance sur l’Histoire, nous avait déversé un délire sur les fantasmes, que Tim Burton avait superbement parodié dans Mars Attack!,qu’offraient ce territoire infini, noir, froid et silencieux. Il fallait attendre le talent sans rival de Kubrick pour donner ses premières lettres de noblesse à ce milieu hostile. Ridley Scott lui donnait un visage et Lucas une légende, le space opéra. Depuis l’espace est le berceau des espérances et des déceptions de notre futur. C’était comme s’il était inscrit depuis que les astronautes avaient posé le regard sur notre petit monde bleu que cette boule était devenu trop petite.
Aujourd’hui ATC s’intéresse à ce contraste si particulier qu’offre l’espace: le huis-clos. Une température de -273,15°, pas d’oxygène, aucune gravité, radiation solaire, autant vous dire que seule la mince paroi du vaisseau vous protège de ces dangers, alors si jamais il y a un huitième passager ou un incendie à bord et que vous êtes à des millions de kilomètres de la Terre-Mère… ce serait pas jouasse.

L'émission parle de : - - - - - - -