ATC 084 Albert Dupontel

15 01 14 | ATC

Le public a d’abord connu Dupontel par ses sketchs, cet ancien étudiant de médecine y cultivait déjà un humour noir. Mais voilà qu’un jour il nous accouche de Bernie, et là c’est le coup de pelle. L’univers de Dupontel est totalement déjanté mais pas dénué de bon sens. Suivront quatre films dont le dernier sera un succès au box office réussissant à faire d’une égérie du cinéma d’art et d’essai l’image même d’une comique, Sandrine Kiberlain pour la nommer. 
Mais il ne faudrait pas enfermer le personnage dans une fausse image de barré, parce qu’il sait faire bien mieux… Il sait jouer avec finesse la profondeur, jonglant subtilement avec une dureté perverse et instillant à plaisir une inquiétante personnalité. La Maladie de Sachs et le Président ainsi que Deux Jours à Tuer sont de bon exemple de l’étendu de son talent.
Il a réussit en moins de vingt ans à devenir une grande personnalité du Cinéma. Tel un Luchini, Dujardin, Lellouche ou Wilson avec en plus son univers propre.