ATC 128 Les Voix de l’Espace

19 11 14 | ATC

Comme le disait Buzz l’Eclair « Vers l’infini et au delà!!! »
La semaine dernière nous étions sur Mars et bien désormais nous voguons vers les grands espaces. A l’heure où le film de Christopher Nolan « Interstellar » envahit les grands écrans, ATC s’intéresse au genre du voyage intergalactique. Du Zarathoustra de Kubrick dans 2001 jusqu’à Hans Zimmer dans justement Interstellar, la musique a su accompagner le grande vide qu’est notre Univers. Quelqu’un avait dit en posant le pied sur notre satellite « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Humanité » et voilà que désormais l’homme trouve son berceau trop petit et tente de lorgner vers le cosmos comme les explorateurs des siècles derniers. La Science Fiction est né de ce besoin de voir au delà de la colline. Certains films traitent d’une obligation de partir comme Cargo (Film Suisse!), Sunshine, Pandorum, Interstellar, ou dans un but commerciale Alien (le Nostromo est un vaisseau de transport), Moon, ou purement d’exploration comme Gravity ou Solaris… Avant que l’homme puisse coloniser l’espace il a déjà bien poser un grand pas sur le grand écran.

Prologue Intro de Dune de David Lynch

La Marche Impériale de Stars Wars de Georges Lucas par le Philharmonique de Prague
Welcome to Lunar Industries de Clint Mansell pour le film Moon de Duncan Jones
L’intro du film Cargo d’Ivan Engler et Ralph Etter
Don’t Let Go de Steve Price pour le film Gravity d’Alfonso Cuaron
5° et 6° Le Baron et Trip to Arrakis pour le film Dune de David Lynch
Alien de Ridley Scott
End Title pour le film Pandorum de Christian Alvart
Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss pour le film 2001, l’Odyssée de L’Espace de Stanley Kubrick
10° Day One Dark de Hans Zimmer pour le film Interstellar de Christopher Nolan.
11° Fly me to the Moon de Frank Sinatra pour le film Space Cowboy de et avec Clint Eastwood
 
Avec entre les morceaux des intervention de Blader Runner, Kaamelott, Cyrano ( Puisque monsieur de Bergerac est l’auteur de L’Autre Monde ou les Estats et Empires de la Lune et du Soleil , 1662) et même les Cochons de l’Espace…, le poème de Dylan Thomas, Et la mort n’aura pas de royaume tiré du film de Solaris de Steven Soderbergh.