Biotop [149] : Entretien Espaces Verts Sans Herbicides à la CCVD

11 12 14 | BIOTOP

A l’heure actuelle, la dangerosité des pesticides pour l’environnement, la biodiversité et la santé de l’homme n’est plus à démontrer.  Consciente de ce problème et soucieuse de l’avenir de notre planète, l’Union européenne a adopté en 2009 la « Directive Cadre Pesticides ». Cette dernière vise une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.  Afin de transposer cette directive, chaque pays membre de l’Union européenne a dû mettre en place pour 2012 un plan d’action permettant de réduire la quantité de pesticides utilisée. Des mesures ambitieuses et concrètes ont été prises pour progressivement changer de pratiques dans l’agriculture et dans la gestion des espaces verts et de la voirie par les municipalités

  • d’ici 2018 réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires, si possible,
  • retirer du marché certaines préparations contenant les 53 substances actives les plus préoccupantes.
  • A terme, (2020), Interdiction de l’utilisation de Biocides dans la gestion des espaces verts et de la voirie par les municipalités.

La Communauté de Communes du Val de Drôme n’a pas attendu cette directive européenne pour se lancer dans cette façon  de gérer la voirie respectueuse de l’environnement.  En effet, La CCVD n’utilise plus de biocides ( herbicides, défoliants) depuis 1992. Pour parler de ces pratiques vertueuses, RDWA est allé à la CCVD interviewer Magalie Vieux-Melchior, directrice du pôle environnement à la CCVD et jean Marc  Tavan du Service  Entretien et Patrimoine.
Et non content de gérer de façon écologique les espaces verts et la voirie relevant des zones de la CCVD, celle ci entraine dans son sillage les communes de Saou, Soyans Francillon en mutualisant matériel et personnel. Mr Hugues Farcis relate cette expérience dans la capsule de l’émission.

Date : 09.10.14
Lieu : Studio RDWA
Durée : 28’58 »
Réalisation : Louis XXI

 

De quoi parle-t-on ?
Qu’on les nomme « produits phytosanitaires », « pesticides » ou « produits phytopharmaceutiques », ils désignent des substances ou préparations utilisées pour protéger les végétaux ou les produits végétaux contre tous les organismes nuisibles ou à prévenir leur action (fongicides contre les champignons, herbicides contre les “mauvaises herbes”, insecticides/acaricides contre les insectes et acariens et rodenticides contre les rongeurs notamment). Il faut distinguer la substance active, exerçant une action générale ou spécifique sur ou contre les organismes nuisibles, du produit commercial « prêt à l’emploi », associant la ou les matières actives à des adjuvants. L’impact de ces derniers est aujourd’hui peu connu. Les pesticides sont utilisés par les agriculteurs, les particuliers ou “jardiniers amateurs”, les collectivités et gestionnaires d’infrastructures.