G (1930-1969)

Déc 24, 2012 | Le Dictionnaire Du Rock'n'Roll

Bonjour chers auditeurs, aujourd’hui au sommaire du dictionnaire du Rock’n’roll la lettre G et du Rythm’n’blues, du Swing, du Twist, de la Soul, du Rock francophone avec:
G comme Paul Gayten avec « Your hands ain’t clean » en 1947
G comme Jazz Gillum avec « You go to run me down » en 1947
G comme Gaillard Slim avec « Cement Mixer » en 1947
G comme Gatemouth Clarence Brown avec « She walks right in » en 1951
G comme Guitar Slim avec « Certainly all » en 1952
G comme Rosco Gordon avec « Booted » en 1952
G comme Gelou avec « Arrête toi ou l’on danse » en 1961
G comme Danyel Gerard avec « Petit Gonzales » en 1962
G comme Leslie Gore avec « It’s my party » en 1963
G comme Lary Greco avec « May Liza » en 1963
G comme Marvin Gaye avec « The Stubborn kinda Fellow » en 1963
G comme Jean-Claude Germain et les Lionceaux avec « On est pas d’hier » en 1965
G comme The Gentrys avec « Keep on dancing » en 1965
G comme The Good Rats avec « Joey Ferrari » en 1969
G comme Gary Glitter avec « Baby, please don’t go » en 1972
A la semaine prochaine pour la lettre H et d’ici là, joyeux Boogie!!!!