On n’est pas bien là, décontractés : Osons la fraternité, vivons mieux ensemble, mouais, vaste programme aurait dit De Gaulle…

25 01 18 | On Est Pas Bien Là, Décontractés...

Bon,
Comme
promis
hier
au soir,

Ceci
est,
non pas
une pipe,

(
Référence
à
Magritte,
rien
d’autre,
je
suis
un
ange…
)

mais l’Editorial
de l’Emission de cette semaine
en forme de menu de la semaine
et de bande-annonce,
en quelque
sorte… 😉 🙂 <3

Allez,
c’est parti:

(@)->

.
Osons
la fraternité,
vivons mieux
ensemble.
.
.

Mouais…

Vaste programme,
aurait pu dire
De Gaulle!

C’est le titre…

Or,
donc,
notre héros,
ce matin-là,
c’est, tout pimpant,
par la grâce
de son bain
moussant au kiwi
que Clara
lui avait offert,
jadis,
qu’il descendit,
donc,
de son cher Val de Quint
pour aller
s’encanailler,
un peu,
aux

Seizièmes Rencontres de Die
d’Ecologie au quotidien.

Alors voilà:
il sera question,
ce soir,
de
Fraternité,
et de,
Mieux vivre…
Mouais…
Vaste programme,
aurait pu dire
De Gaulle…

Mais bon,
on va pas « chipotter »:

en bons petits soldats
au service
du lien social,
via notre chère
Radillo Diois
nous zallons
zessayer
de nous
z’y coca-coller!

Nous zavons songé
à débarquer
au parking de
La Salle « POLYVALENTE ».

Houlala!
J’le sens pas,
ça commence mal:

POLYVALENTE,
quel horrible
euphémisme
que ce qualificatif-là!

Bref, passons…

Allez, on y croit!

On va…

PO

ZI

TI

VER!

Nous zen nétions,
donc,
à débarquer
au parkinge
des

Seizièmes Rencontres de Die

d’

Ecologie au Quotidien

.
(@)->
.
.
Dans ma Benz, Benz, Benz
de Joey Starr
/ Les Brigittes.
.
.

…/…

Ah!
l’entrée,
où se trouve-t-elle, déjà?

Ce monsieur, là,
avec son chien,
et son sakacrottes plein,
il pourrait,
peut-être,
nous renseigner…

Tu parles!
Il a l’air trop
fort poccupé à apprendre
les bonnes manières
à son canidé…

Passons…

.
(@)->
.
.
Bande annonce
du Film Didier
d’Alain Chabat.
.
.

…/…

Aaaahhh! Zut!

J’ai oublié mes cigarillos préférés

à Saint Julien Quint,

.
(@)->
.
26 bornes
aller-retour,
par le Col
de Marignac… 😉 )
.
.

j’y retourne
illico-presto
avec ma brave
Kompressor…

Ah?
Tiens,
un auto
stoppeur!

Allez hop!

.
(@)->
.
.
Scène hilarante
de l’auto-stoppeur
du film
Las Vegas Parano.
.
.

…/…

Une heure plus tard
et
trois litres dhydrocarbure en moins
nous voilà
de retour
au parking
avec notre auto-stoppeur,
un peu pâle, je trouve…

Bref:

èk cétéra…

Bon,
où en étions-nous?

Ah! Oui, la:

« Fraternité »!

alors,
allonzi, allonzo
de notre couplet,
nouzaussi…

.
(@)->
.
.
Angélique_Kidjo_-_Voodoo_Chile
.
.

…/…

et,

« Mieux Vivre », aussi…

Mais
je pourrais témoigner,
oh, oui,
modestement,
mais fermement
que
pas ma de nos « frères »
sont,
plutôt
dans le registre
de la
survie…

Je n’le ferai pas:
c’est pas ma « came »…

.
(@)->
.
.
I will survive
du film
Priscilla Queen of the desert
.
.

…/…

et,
finalement,
pour conclure,
tels la navette spatiale
qui devait trouver l’angle hyper-précis
pour rentrer dans l’atmosphère,
au risque de ricocher
et de repartir s’égarer
dans les limbes abyssales
du néant,
nous écraserons
une larme,
discrètement,
après avoir
évoqué,
légèrement,
soyons désinvoltes,
ces nouvelles misères émergeantes
depuis les années 80,
dira-t-on,
à la louche,
définies par Bourdieux,
mais ceci sera,
peut-être,
un jour,
sait-on jamais,
une autre histoire.

Le droit au caprice
et la procrastination,

(n’oublions pas:
on est à Die,
capitale de…,
entr’autres,
Die a tellement
d’autres qualités…)

et la
procrastination, donc,
faisant le reste,
nous verrons bien.
Comme on dit,
dans le Midi:
à chaque jour
suffit sa peine.

Bon,
Wolfang Amadeus,
si vous voulez bien…

.
(@)->
.
.
Lacrimosa,
Extrait du
Requiem de
Mozart
/
ARSYS,
Choeur de Bourgogne
si je me
souviens
bien…

…/…

En attendant
notre train va
partir,
embarquement
immediat,
attention à la
fermeture
des portes.

.
(@)->
.
.
Airport
/
The Motors.
.
.

…/…

Post
Scriptum:

Plus sérieusement:

Ecologie au Quotidien,

à Die,

Seizième Edition,

ça commence

demain.

Nous serons

le Vingte Sisse de Janvier

de cette

Deux Mille Dix Zhuite.

Viendez nombreux,

et, surtout,

disponibles à l’écoute

de vos frères

pour une

vie,

meilleure,

je ne saurais le dire,

mais,

ici et maintenant,

hic et hunc,

carpediemisons

de concert…

Ohhh… Yeahhh…. ; )) 😉 🙂 <3

Aaaaa…

Meeennnn…

(@)->

Et,

aujourd’hui,

ce 25 de Janvier 2O18

mon cher papa,

né en 1925,

aurait eu,

ici-bas,

Quatre Vingt Treize ans.

Paix à ton âme,

François,

tu fus

un bon père.

.
(@)->
.
.
_Requiem_

_Mozart

_fantastic_performance_

_Arsys

_Bourgogne_

_HD
_
.
.

…/…

.
(@)->
.
.
Final
/
Aïça.

Que je ne
remercierai
jamai
zassez,
pour la qualité
de sa voix
si gracieusement
offerte.

/
mp3
.
.

Et avec
les voix,
ce soir,
de

.
Mariane
pour le
Générique
de lancement
de l’émission,

.
Saru Dub,
de RDWA,
pour
les lectures,
de l’extrait de littérature
de l’Editorial de ce jour
et du
Post
Scriptum.

.
Et de
votre serviteur,soit:

Doc

Mac

Murphy

sur

RDWA

et sur

Face

Book.
.
.

Merci,

bonsoir,

et,

bonne

écoute. (@)->
.
.
Et, je publie, ci-après
l’ Extrait des « Cahiers de Malte Laurids Brigge » de Rainer Maria Rilke, Collection POINTS, Pages 27 à 29.
que nous vous lisons, avec Saru Dub en cours d’émission…

Voici:

(@)->

.

Est il possible que?

(@)->

.

Extrait des « Cahiers de Malte Laurids Brigge »

.

de Rainer Maria Rilke,

Editeur ou Collection « Points »

.

Pages 27 à 29.

.

.

.

C’est ridicule.

Je suis assis dans ma petite chambre,

moi, Brigge, âgé de 28 ans,

et qui ne suis connu

de personne.

Je suis assis,

ici,

et ne suis rien.

Et cependant

ce néant

se met à penser,

et,

à son 5ème métage,

par cette grise après-midi

parisienne,

pense

ceci:

.

Est-il possible,

pense-t-il,

qu’on n’ait encore

rien vu,

reconnu

et dit

de vivant?

Est-il possible

qu’on ait eu des millénaires pour

observer,

réfléchir,

et écrire,

et qu’on ait laissé passer ces millénaires

comme une récréation

pendant laquelle

on mange

sa tartine

et une pomme?

(@)->

.

Oui,

.

c’est possible.

.

.

Est-il possible que,

malgrè inventions zet progrés,

malgrè la culture,

la religion et la connaissance de l’univers,

l’on soit resté à la surface de la vie?

Est-il possible

que l’on ait, même, recouvert cette surface

( qui, après tout, eût tété encore quelque chose )

qu’on l’ait recouverte d’une étoffe indiciblement ennuyeuse,

qui la fait ressembler à des meubles de salon

pendant les vacances d’été?

(@)->

.

Oui,

.

c’est possible.

.

.

Est-il possible que

toute l’histoire de l’univers

ait été mal comprise?

Est-il possible que

l’image du passé soit fausse,

parcequ’on a toujours parlé de ses foules

comme si l’on ne racontait jamais que

des réunions d’hommes,

au lieu de parler de celui

autour de qui

ils s’assemblaient,

parcequ’il était étranger

ou mourant?

(@)->

.

Oui,

.

c’est possible.

.

.

Est-il possible que

nous croyions

devoir rattraper ce qui est arrivé

avant que nous soyons nés?

Est-il possible que

qu’il faille rappeler à tous,

l’un après l’autre,

qu’ils sont nés des anciens,

qu’ils contiennent par conséquent

ce passé,

et qu’ils n’ont rien à apprendre

d’autres hommes

qui prétendent

posséder une connaissance

meilleure

ou différente?

.

(@)->

.

Oui,

.

c’est possible.

.

.

Est-il possible que…

(@)->

.

Mais là,

ça fait un peu

beaucoup

à capter à l’écoute

en audio,

alors, voilà:

nous vous invitons

à venir relire tout ça,

tranquillement,

sur notre Page FaceBook dédiée à notre émission

sur notre page FaceBook

dédiée à notre émission de Radio ONPBLD,

sur Radillo Diois.

soit:

On N’est Pas Bien, Là,

Décontractés,

èk cétéra…

Et mieux zencore:

voici les coordonnées

du livre dont nous venons

de vous lire cet extrait:

« Les cahiers de Malte Laurids Brigge »

c’est le titre,

comme aurait dit Cyrano de Bergerac,

.

de Rainer Maria Rilke,

.

Editeur ou Collection « Points »

.

Ici, Pages 27 et 28.

L'émission parle de : - - -