On n’est pas bien là, décontractés : Hommage à Annie Baud et invitation à (re)-découvrir le Requiem de Brahms…

19 04 18 | On Est Pas Bien Là, Décontractés...

« Lancement de l’émission » ( Texte ) ONPBLD 32

Le titre, cette semaine ?

Hommage à Annie Baud
et invitation à (re)-découvrir
le Requiem
de Brahms…

Bôzoir,

nous sommes

sur

Radillo Diois, 1O7 point 5

et sur le Direct

de

RDWA

point fr

Emission sobre,

ce soir.

Nous rendrons

hommage

à

Annie

Baud

que « nouzavons »

rendue à notre terre

ce Mercredi

à 15 heures

à notre cathédrale.

« Yavé » du monde !

Marianne, générique ?

(@)→

.

Générique de l’émission

.

.

Et puis:

(@)->

Edito Texte-02 ONPBLD 32

Le titre, cette semaine ?

Hommage à Annie Baud

et invitation à (re)découvrir

le Requiem

de Brahms…

On vous parlera un peu, ce soir,

du Requiem de Brahms,

on l’appelle

Le Requiem Allemand.

J’ai eu le privilège

de le chanter

dans le pupitre de Basses

au

Choeur Universitaire de Valence

grâce

à

Daniel

Pagliardini,

son chef.

On vous invite à découvrir

ce Requiem

dont le texte est issu

d’extraits

de l’Ancien Testament

avec sa poésie

particulière.

Bonne écoute,

bonne soirée,

pour ce Requiem

dédié

à

Annie Baud.

Paix et lumière, Annie.

(@)→

.

.

.

( Le Réveil Diois lui a interprété, très joliment,

ce morceau de Johnny Haliday

qu’elle devait aimer pour que ces derniers le joue

avant la cérémonie

à la Cathédrale

ce Mercredi… )

Et, enfin:

(@)->

.

Post Scriptum-02 ONPBLD 32

(@)-> Post Scriptum Texte d’ONPBLD N°32
en hommage à Annie Baud du Bar « Le petit vin blanc », Chez Annie » pour les Diois…
Parfois, souvent,
je m’en vais, tôt le matin,
prendre mon premier café
au Bar dit : « Le Petit vin blanc »
mais
pour le microcosme Diois
c’est « Chez Annie et Michel ».
Quand j’arrive,
après les « saluades » d’usage,
comme il se doit,
( Michel apprécie « les bonnes manières » )
Michel,
donc,
me fait ses commentaires
des nouvelles fraîches
du Dauphiné Libéré.
Nous échangeons,
et partageons
nos manières
de voir les choses…
Ensuite,
nous parlons pêche,
par exemple,
échangeons
« zet » partageons
nos coins secrets,
tout cela, quoi,
« salpiconné »
d’anecdotes
croustillantes,
ou sucrées-salées…
Et puis,
à un moment,
on entend(ait)
Annie
qui descend(ait)
des escaliers
du 1er étage
où se trouvent
les toilettes du Bar,
et leur espace privé.
Annie ouvre la porte
de l’escalier
située
un peu derrière le Bar,
à gauche,
Michel la salue
d’un regard bienveillant,
moi itou…
Et elle va
à la cuisine
prendre son petit déjeuner
derrière un rideau fluide…
Puis
elle revient,
s’installe derrière le Bar
et,
de ce fait,
a pris la barre
de ce charmant
« bateau ivre ».
Michel,
de ce fait,
partira en ville
à quelque rendez-vous
pour les affaires courantes
de nos vies sociales

Tout cela,
c’était avant
un de ces derniers Dimanche :
Annie s’en est allée
là d’où nous venons,
tous,
et irons,
tous.

Paix et lumière, Annie,
et,
fraternelles
« zet » amicales
condoléances, Michel…

La vie,
ici-bas,
continue.

Et le Bar : « Le petit vin blanc »
nous l’espérons, pour beaucoup d’entre nous,
doit continuer.
Ce serait bien qu’il continue
de prodiguer
le réconfort
qu’il nous donne,
à tous,
le temps,
qui d’un café,
qui d’un verre,
qui d’une partie de belote
pour ces messieurs qui,
chaque jour,
marquent,
par cette partie de cartes,
l’annonce de la fermeture
pour la journée.
Il est…
dans les 14h30…
et Michel a ouvert
depuis
« 6 heures du mate »…
Comme Toinou
et Christiane,
au Bar des Dauphins,
mais
ceci est
une autre histoire…
Beaucoup d’entre nous
étaient, là,
à notre chère Cathédrale,
ce Mercredi à 15 heur
pour rendre
un dernier hommage
à Annie
et exprimer
notre sympathie
à Michel.

L'émission parle de : - -