Pop en Stock 18, l’heure est grave (14) : La Défonce

24 06 11 | Pop En Stock

Salut les aminches bienvenue dans la 18 eme édition de pop en stock, Votre émission de pop musik éclectique et thématique sur Rdwa et Radio St Fe consacrée aujourd’hui  à des chansons explorant une des facettes sombres associées à la pop musique, à savoir la consommation de drogues. Loin de moi l’idée de faire la promotion des substances illicites  mais il faut reconnaitre que les références  à la abondent dans la pop musique et pas forcément la ou on croit. Ainsi, des chercheurs américains ont montré qu’un gros tiers de leurs chansons populaires contiennent des références à la drogue (alcool et cigarettes inclus).. Ces références étaient généralement « positives », associant les drogues à la fête et au sexe. Les rares conséquences négatives évoquées étant généralement les problèmes légaux que peuvent entraîner la consommation plutôt que les problèmes de santé. Les chercheurs ont inclus un intéressant classement par genre : le hip hop arrive largement en tête (77% des chansons parlaient de drogues) suivi par la country (37%) puis le RnB (20%), le rock (14%) et enfin la pop (9%). En tout cas quand le monde réel devient difficile à supporter, la tentation est grande de s’en évader.

Playlist :

The Trip par Kim Fowley, The Trip (1965)
Mr Pharmacist par Oher Half, Mr. Pharmacist (1968)
Heroin par The Velvet Underground, The Velvet Underground & Nico (1967)
Sister Morphine par The Rolling Stones, Sticky Fingers (1970)
Cocaine In My Brain par Dillinger, Cocaine In My Brain (1978)
Cocaine par Yargo, Bodybeat (1987)

Plus d’infos sur la connexion entre drogues et le monde musical : http://parlhot.over-blog.com/article-6970401.html
                                                                        –