Pop en Stock 22, l’heure est grave (18) : Rap français

22 07 11 | Pop En Stock

encore aujourd’hui toujours dans la série d’émissions consacrées aux noirs qui ont souffert un certain nombre de siècles d’exploitation, je donnerais la parole à un certain nombre de rappeurs français. En fait et je m’en veux d’être snob, J’aime pas tant que ca le rap francais, qui ne soutient pas la distance au niveau qualitatif avec son homologue américain, mais ce qui à la fois me hérisse le poil et fait la spécificité du rap français, c’est son coté revendicateur, agressif et moraliste. Okay, la vie dans les banlieues françaises n’offre pas des perspectives franchement enthousiasmantes et je peux comprendre leur colère face à un système qui ne leur fait pas de cadeau. Hélas, cette colère qui leur tient de drapeau ne peut cacher agitation mentale et de temps en temps une indigence musicale et un discours simpliste et reloud. Et si c’est tout à leur honneur de se confronter comme personne aux autorités, la gueguerre avec l’autorité c’est pas ma tasse de thé. Il N’en reste pas moins que la France est la 2ème patrie du Hip Hop et que les rappeurs français incarnent un esprit de résistance

Playlist :
Le Missile est Lancé par Kenny Arkana, L’Esquisse (2005)
Shoota Babylone par Assassin, L’Homicide volontaire (1995)
Qu’est-ce qu’on attend par Supreme Ntm, Paris sous les Bombes (1995)
Le Meteque par Joeystarr, Gare au jaguarr (2006)
Correspondance Feat Al par Fabe, Détournement De Son (1999)
Les Petites Annonces du Carnage par La Rumeur, L’ombre sur la mesure (2002)
La Meilleure des Polices par La Rumeur, Du Coeur A L’outrage (2007)