Pop en Stock 236 British Blues 3 : Héritage

Jan 16, 2016 | Pop En Stock

Cette semaine, dernier volet du cycle consacré au British blues
Le British blues qui a joué un rôle dans l’émancipation de la communauté noire aux États-Unis dans les années 1960. En ramenant sur le devant de la scène des artistes noirs, en les faisant connaître à un large public blanc et en favorisant les échanges entre musiciens de couleurs de peau différentes, le blues contribue à abattre les barrières entre blancs et noirs, comme en témoigne la présence d’artistes blancs, dont Bob Dylan, à la marche pour les droits civiques de 1963, où Martin Luther King prononce un discours d’anthologie. Si certaines de ces barrières restent érigées aujourd’hui, l’explosion du blues dans les années 1960 a néanmoins contribué à les faire vaciller. Au cours des années 70, l’intérêt des Anglais pour le Blues s’est progressivement émoussé et, après les vagues punk et new-wave, il est retourné dans les clubs d’où il était issu. Toutefois, d’excellents nouveaux artistes ou groupes de Blues comme Gary Moore ont continué à surgir régulièrement de la scène britannique, perpétuant ainsi le genre jusqu’à aujourd’hui avec des hauts et des bas et d’innombrables variations.

Playlist :

Love par Stone the Crows, Ode To John Law (1970)
Please Don’t Help Me par Climax Chicago Blues Band, A Lot of Bottle (1970)
Working on the Road par Ten Years After, Cricklewood Green (1970)
Used to Be par Rory Gallagher, Deuce (1971)
For Your Life par Led Zeppelin, Presence (1976)