Comment faire Justice ?

8 03 22 | 8 Mars 2022

       La question de la conquête de nos droits demande à ce que nous réfléchissons aux moyens dont nous disposons pour les faire respecter et, lorsqu’un tord est commis, lorsque violence est faîte, des moyens dont nous disposons, individuellement mais surtout collectivement, pour rendre justice. Bien souvent ces problématiques résonnent : comment se réparer ? comment gérer les oppresseurs ? comment prévenir les violences ? Nous le savons : le système judiciaire peine à donner des réponses fiables, constructives à ces questions là. La lourde machine patriarcale qu’est la Justice légaliste en France n’est qu’au début de ce qui s’annonce être un long très long processus vers une reconnaissance accrue des victimes de violences sexistes et genrées. Cependant chemin se fait.

Les réflexions féministes en ce jour de 8 mars nous permettent de repenser cette justice qui nous concerne, que nous avons le droit de remettre en question, de solliciter, et de faire évoluer.

Pour cette table ronde en direct de la Place de la Comtesse nous étions 7 personnes : Sandrine, Florence Desphorges, Isabelle, Lyne, Prescilia, Majdou et Nénu. Nous étions autour des micros pour partager réflexions, connaissances pratiques et théoriques du monde de la justice, ressources, et expériences. Oui le thème que nous abordons est un gros gros sujet et nous esquissons là le brouillon d’une justice davantage féministe, une justice à penser et construire toujours.

 

Bonne écoute

 

Pistes de réflexions et sources :

 

  

Numéros d’urgence

Die / Drôme

15 : Urgences de l’hôpital de Die 24h/24

04 75 22 04 66 : gendarmerie de Die, référent violences, M Gratia

04 75 82 52 92 : intervenante sociale en gendarmerie.

06 83 70 22 08 : hébergement d’urgence Mairie de Die

04 75 82 06 10 : juriste CIDFF (Centre d’information Droit des Femmes

et Familles à Valence), 07 81 08 16 20

04 75 55 39 34 : juriste REMAID

 

N°s nationaux:

3919 : pour les victimes, les proches, les voisins…

119 : n° d’urgence enfants victimes

08 00 05 95 95 : viols femmes information

09 019 019 11 : hommes violents souhaitant arrêter leurs violences

 

Numéro des Chouettes : 07 49 62 02 95

 

Merci à celles qui ont participé.