Échanges de Biens et Services sans argent avec Le RadiSel

11 06 15 | Interview

A l’occasion de l’organisation par le SEL du Diois (Radicel) et le SEL de Crest des 4èmes rencontres régionales Sud Rhône-Alpes InterSel qui auront lieu au cœur de la fête de la Transhumance à Die les 20 et 21 juin, Marie Claude Maguet, présidente du SEL Diois Gilberte Isoard, bénévole sont venues présenter à la radio ce Système d’Échange Local qui est un réseau associatif  d’économie alternative et solidaire qui permet à des personnes géographiquement proches, de s’entraider, d’exercer leurs talents, de mettre en avant leurs compétences et savoir-faire et surtout d’avoir accès à des biens et des services qu’elles ne pourraient pas forcément s’offrir, faute de moyens.

Pour plus d’informations sur le RADICEL, suivez ce lien ICI

Date : 11.06.15
Lieu : Studio RDWA
Durée : 32’57 »
Réalisation : Louis XXI

 

Les adhérents échangent donc des biens, des savoirs ou des services, sans argent.

Le premier SEL est né au début des années 80 dans la ville de Vancouver frappée par la crise. Le premier SEL français est né en Ariège au milieu des années 90. L’Hexagone compte aujourd’hui près de 390 SEL qui rassemblent environ 20000 « sélistes ».

La monnaie d’échange est en unités (le grain, la noix, le bigorneau, le clou, le radis pour nous RADISEL…). Cette unité d’échange n’a pas de parité avec l’euro. Elle n’est pas capitalisable et ne produit pas d’intérêt.

Une heure de service vaut toujours 60 unités: il n’y a pas de « hiérarchisation » des services: 1 heure de garde d’enfant a la même valeur qu’1 heure d’informatique ou 1 heure de coupe de cheveux…

Les échanges sont circulaires (on n’est pas dans un système de troc direct entre 2 personnes, on échange entre tout un réseau).

Les échanges de biens s’évaluent de gré à gré entre les « sélistes ».

Le Système d’Échange Local développe donc un autre type de rapport au travail, à l’argent et aux relations sociales. Il favorise ainsi la solidarité et la convivialité.

Les services échangés ne sont pas assimilés à du travail clandestin puisque ils sont ponctuels, de courte durée et de particulier à particulier.

Programme des InterSel :

Samedi (Salle Beauvoisin) :

Dès 14h : Accueil des Sélistes

Fête de la Transhumance : Stands, ateliers, animations, passage du troupeau…

Soirée festive: Apéro offert, dîner partagé, spectacle « surprise » et grand bal public avec « Coco Sunshine »

Dimanche (Salle Polyvalente) :

Dès 9h : Accueil : café « gourmand »

10h-12h : Bourse Locale d’Echanges  (BLE)

« Apéro-Clairette » offert, repas partagé

Café – Clôture

Après-midi : (au choix)

Poursuite de la Fête de la Transhumance au Col du Rousset

Ateliers proposés par les participants