Elle Brûle… À la Comédie de Valence

4 11 13 | Interview

Mariette Navarro ayant participé à l’écriture avec les Hommes Approximatifs de « Elle Brûle » nous parle de ce joli projet, relevant, on peut le dire, d’une performance puisque les comédiens nous offrent un spectacle dont la trame est écrite, mais les scènes improvisées.

« Elle brûle » se joue :

Le lundi 04 novembre ;
Le mardi 05 novembre
Le mercredi 06 novembre
Le jeudi 07 novembre
Le vendredi 08 novembre
Dès 20h00 tous les soirs, à la Comédie de Valence

Date : 04/11/2013
Durée : 15′ 45″
Lieu : Téléphone
Réalisation : LiLeE / AuRéLiE

Petit pitch :
Ce que vous découvrirez après avoir poussé la porte du théâtre n’est pas une salle de spectacle. Mais quel spectacle ! Ici commence une enquête. Des pièces à conviction ont été accumulées : bijoux, armoire à pharmacie, jouets, témoignages de proches. Comme autant d’indices du mystère d’Emma, cette femme que vous avez peut-être reconnue à la une du Dauphiné. Comme si, obsessionnellement, chacun tâchait après le drame de faire parler ce qui s’est tu. Elle brûle parle d’endettement, de mensonge et d’aveuglement. C’est entre ces failles qu’il est peut-être question d’amour.
À dire vrai, Elle brûle est inspiré d’un fait divers… et d’un célèbre roman inspiré d’un fait divers. Caroline Guiela Nguyen conduit depuis plusieurs spectacles une passionnante recherche où fiction et réalité s’imprègnent par capillarité jusqu’à nous confondre. Depuis trois ans, la Comédie de Valence accompagne la démarche très personnelle qu’elle mène avec sa compagnie, Les Hommes Approximatifs, implantée à Valence. Cette création est le deuxième volet d’un cycle autour du personnage d’Emma. Comme pour Le Bal d’Emma, créé pour Ambivalence(s) 2012, Mariette Navarro sera l’auteure d’un spectacle qui commencera à s’écrire au premier jour des répétitions. Au bord du gouffre d’Emma.