Festival Est-Ouest 2015 : Marek Tamm & Tonu Onnepalu

5 10 15 | Interview

Au programme de cet Interview : Deux auteurs estoniens invités au Festival Est Ouest, Marek Tamm & Tonu Onnepalu.

Marek Tamm est professeur de l’histoire culturelle à l’Institut de sciences humaines de l’Université de Tallinn.  Il travaille également comme rédacteur de la revue culturelle Vikerkaar et comme éditeur aux Editions Varrak. Diplômé en histoire et sémiotique à l’Université de Tartu, DEA en études médiévales à l’École des Études Hautes en Sciences Sociales et docteur d’histoire à l’Université de Tallinn, il est l’auteur de plusieurs livres et d’environ soixante essais et articles publiés en estonien, anglais et français.
Ses principaux intérêts se portent sur l’histoire culturelle de l’Europe médiévale, l’historiographie médiévale et contemporaine, la théorie historique et les études de mémoire culturelle.

Tonu Onnepalu (né en 1962) a débuté sa carrière d’écrivain comme poète. D’abord assez contemplative et centrée sur la nature, sa poésie a évolué au fil des années pour devenir plus subjective, plus inquiète, plus philosophique aussi. Au début des années 90, avec derrière lui trois recueils de poèmes, Tõnu Õnnepalu était considéré comme un jeune auteur plein de promesses. Ces promesses, il les réalisera avec éclat dans le domaine du roman.

Avant cela, pendant quelques années, il se consacre surtout à la traduction, principalement d’œuvres de la littérature française (romans de François Mauriac, de Romain Gary, de Sébastien Japrisot).

En 1993, il séjourne à Paris pendant quelques mois avec une bourse de traduction pour traduire une anthologie de poésie française. Mais il consacre l’essentiel de son temps à écrire un roman, inspiré en partie par ce qu’il découvre autour de lui. Ce livre, Pays frontière, publié la même année sous le pseudonyme d’Emil Tode, a connu un énorme succès.

Pays frontière a eu également un succès considérable à l’étranger. Il a été récompensé en 1994 par le prix littéraire de l’Assemblée baltique et il est traduit aujourd’hui dans une douzaine de langues. Tõnu Õnnepalu a publié par la suite deux romans, Le prix (1995) et Princesse (1997), et un recueil de poèmes, La mesure (1996). Il a traduit en estonien l’intégrale des Fleurs du Mal. Un nouveau séjour à Paris, en tant que directeur de l’Institut estonien, lui a inspiré un volumineux journal intellectuel, Exercices (2002), publié sous le pseudonyme d’Anton Nigov, aussitôt suivi d’un nouveau roman, Radio, sous le pseudonyme d’Emil Tode. En 2007 est paru son Journal de Flandre, écrit pendant une résidence à la villa Hellebosch à Vollezele, près de Bruxelles.

Date : 24.09.15
Lieu : Studio RDWA
Durée : 49’19 »
Animation : Franck 
Réalisation : Louis XXI