Les Besoins de la Vie Courante

5 01 15 | Interview

Francis Deconninck,  formateur de l’organisme de formation « Les Besoins de la Vie Courante » basée  à Recoubeau-Janzac, une association et  un organisme de formation qui a pour objectif au travers de son programme pédagogique, d’être une  clé  débouchant  sur la re-motivation et la re-mobilisation  de personnes en situation d’échec professionnel en proposant des modules très concrets .
L’orientation préférentielle des jeunes vers des carrières intellectuelles entraîne pour beaucoup d’entre eux une méconnaissance, voir une déficience quant aux dispositions manuelles.
Cela a pour conséquence un manque d’aptitude à faire face aux besoins de leur vie courante
( démarche de base en : plomberie, électricité, automobile, électroménager, etc…)
Ainsi face aux tracas quotidiens, et surtout pour ceux qui n’ont pu poursuivre leurs études et sont bien souvent dans une situation précaire, les possibilités sont réduites.
Soit réparer et faire appel aux corps de métier dont les tarifs sont disproportionnés par rapport à leurs revenus ; soit remplacer et s’engager dans des crédits à la consommation à des taux plus que prohibitifs.

Date : 17.12.14
Lieu : Studio RDWA
Durée : 47’21 »
Réalisation : Louis XXI

 

Dans son application de répondre aux besoins de la vie courante, elle désire également s’assimiler à l’image d’un sas de décontamination des « chocs » subis comme :

 

  • dévalorisation,

  • infériorisation,

  • exclusion,

  • abandon,

  • échec scolaire,

  • voie sans issue,

  • incertitude face à l’avenir,

  • perte de la confiance en soi,

  • perte de l’estimation de soi…

 

1 – Objectifs :

  • Faire se réaliser,

  • Mieux se connaître,

  • Se découvrir vis à vis des dispositions intrinsèques,

  • Prendre conscience de ses possibilités d’action, de son savoir faire, de son savoir être, de ses capacités, de ses valeurs,

  • Savoir oser,

  • Savoir franchir le seuil de ses limites fixées, ou d’une situation arrêtée,

  • Sortir de la voie sans issue, de l’irréversibilité, de la résignation,

  • Retrouver la confiance en soi,

  • Sortir du contrôle, de la manipulation,

  • Découvrir qu’il y a une ou des solutions au problème posé,

  • Savoir qu’il est possible d’aboutir,

  • Refuser la défaite,

  • Dans le cadre de la résilience : aptitude à reprendre un développement, à continuer à se projeter dans l’avenir,

  • Refuser les pensées suspicieuses,

  • Réveiller l’esprit d’initiative,

  • Pouvoir vivre l’autonomie.

 

2 – Difficultés comportementales rencontrées dans le cadre de l’insertion :

  • Lever les limites fixées par les préjugés, souvent aussi par des proclamations : « jamais je ne saurai faire cela, je ne suis pas capable de faire cela, jamais je n’ arriverai à faire cela,

  • Etre libéré de la culpabilité liée à des jugements d’incompétence subis ; dévalorisation, infériorisation, complexes qui peuvent être dus également à la sous estimation de soi.

  • Développer ou rétablir l’estime de soi.

    pour contacter Francis, téléphonez lui au 06 78 75 35 31